×
Complétez avec vous les informations et nous vous appelons immédiatement










×
 

Patagonie des Glaces aux Fleurs

L’Holocène est la dernière et actuelle période géologique. Elle correspond à la fin de la dernière ère glaciaire datant de 12.000 ans, elle correspond à un recul progressif des glaces provoquant la hausse du niveau de la mer, et en même temps l’apparition de la couche rocheuse à la superficie de la Patagonie, jadis occupée par de grandes masses de glaces. Elle marqua le début du processus de colonisation de lichens et de mousses, les prédécesseurs de la flore australe. Ce processus engendra l’arrivée d’animaux et par la suite les migrations de l’homme vers la zone australe.

L
’Holocène est la dernière et actuelle période géologique. Elle correspond à la fin de la dernière ère glaciaire datant de 12.000 ans, elle correspond à un recul progressif des glaces provoquant la hausse du niveau de la mer, et en même temps l’apparition de la couche rocheuse à la superficie de la Patagonie, jadis occupée par de grandes masses de glaces. Elle marqua le début du processus de colonisation de lichens et de mousses, les prédécesseurs de la flore australe. Ce processus engendra l’arrivée d’animaux et par la suite les migrations de l’homme vers la zone australe.

La majeure partie de la flore observable dans la région de Magellan se trouve généralement entre le fleuve Baker et le Cap Horn, c’est-à-dire entre les parallèles 47° y 56° Sud. Sur cet immense territoire, les précipitations varient selon les endroits entre 350 et 8.000 mm par an. En ce qui concerne le secteur du canal Beagle les précipitations sont en moyenne de 1.000 mm par an. Dans cette même région, la végétation pousse en général, jusqu’à 400 et 600 m d’altitude.

ARBRES ET ARBUSTES

Les Nothofagus sont les arbres les plus représentatifs et communs de la région de Magellan: le hêtre de Magellan (Nothofagus betuloides), le hêtre de la Terre de Feu (Nothofagus pumilio) et le ñire (Nothofagus antarctica). Le hêtre de Magellan est un arbre à feuilles persistantes. Pour distinguer ces espèces l’une de l’autre, il faut examiner les feuilles:

- Le hêtre de Magellan a des feuilles dures au toucher, d’un vert sombre et ses bords sont irrégulièrement dentelés;

- le hêtre de la Terre de Feu possède 2 « dents » entre chaque nervure;

- le ñire possède plusieurs « dents » entre chaque nervure.

La Cannelle de Magellan (Drimys winteri) est un arbre à feuillage persistant. Ses feuilles sont grandes et allongées. Il pousse dans les lieux humides et son écorce contient de la vitamine C. Ses fleurs sont blanches. Malgré son nom, cet arbre n’a aucun rapport avec la canelle.

Le notro (Embothrium coccineum) se distingue par sa splendide floraison rouge au printemps et de moindre intensité, en automne.

Le mata negra (Chilliotrichium diffusum) est un arbre qui peut atteindre 1.50 m de hauteur et que l’on peut rencontrer un peu partout. En été il se couvre de fleurs blanches semblables à de petites marguerites, ce qui de loin fait penser à un mouton.

La gaulthérie (Gaultheria mucronata) forme des touffes basses (de 20 à 50 cm de hauteur). Ses fleurs sont de minuscules clochettes et ses fruits ont l’apparence de pommes miniatures de couleur blanche et rose. Ils sont comestibles et ont la particularité de contenir une texture spongieuse, qui leur permet de résister au gel de l’hiver.

La salsepareille (Ribes magallanicum) donne de petites fleurs jaunes ou rouges en grappes qui se transforment ensuite en des fruits exquis.

Le berbéris à feuilles de buis (Berberis microphylla) est un arbuste épineux très abondant. Sa floraison est très belle, en effet, il se couvre de petites fleurs jaune-orange. Mais le meilleur de cet arbuste vient à la fin de l’été lorsque ses fruits mûrissent et offrent au gourmet leur exquise saveur sucrée, fruits avec lesquels l’on peut faire des confitures, sauces ou gâteaux. Un dicton très populaire dit que « celui qui en mangera reviendra en Patagonie ».

L’épine-vinette de Darwin (Berberis illicifolia) est de la même famille que le calafate. Ses feuilles piquantes sont plus larges que celles du calafate mais ses fleurs sont relativement similaires. Ses fruits sont plus amers.

FLEURS ET PLANTES

Le fuschia de Magellan (Ourisia ruelloides) se reconnaît facilement à ses petites clochettes qui recherchent l’humidité, particulièrement près des cascades.

Le fétuque (Festuca gracillina) est l’herbe de pâturage native la plus commune en Patagonie. Elle peut atteindre 50 cm de hauteur. Elle est très appréciée des moutons, même en hiver.
L’orchidée de Magellan (Chlorea magellanica) est probablement l’une des 4 espèces d’orchidées de la Terre de Feu les plus difficiles à trouver. L’extrême beauté de ses fleurs blanches est soulignée par des lignes vertes.

Les cojín désignent plusieurs espèces de mousses qui poussent sur les roches et qui par leur forme et leur consistance font penser à un coussin. Ces mousses sont la principale composante des tourbières.

Le juncus (Marsippospermum grandiflorum) pousse sur des terres saturées d’humidité. Depuis la nuit des temps, les indiens des canaux de Patagonie et de la Terre de Feu utilisent cette plante pour confectionner des paniers.

La droséra (Drosera uniflora) est l’unique fleur carnivore de la région. Elle mesure entre 3 et 5 mm et pousse dans les endroits humides, comme les tourbières.

La lampourde de Magellan (Acaena magellanica) se trouve partout. Sa fleur, de 20 cm de hauteur, se colle aux chaussures et aux pantalons.

La lanterne chinoise (Misodendrum punctulatum) est un parasite qui pousse fréquemment sur les Nothofagus, formant de grosses boules très visibles.

La bourse de dames (Calceolaria biflora) est une belle et petite fleur difficile à trouver sur la Terre de Feu mais que l’on peut admirer dans le parc de Torres del Paine, par exemple.

La fraise du diable (Gunnera magellanica) pousse dans des lieux humides et sombres. Son petit fruit rouge a une saveur amère.

La fraise des bois (Rubus geoides) croît à ras le sol ou bien cachée sous ses feuilles. À la fin de l’été elle devient rouge et bien mûre; c’est un véritable mets.

CHAMPIGNONS

Le royaume des champignons est un royaume d’êtres vivants unicellulaires ou pluricellulaires qui ne forment pas de tissus et dont les cellules se regroupent pour former un corps filamenteux très ramifié.

Le cyttaria hariotii, pain de l’indien ou llao-llao. Sous le même nom commun existent 3 espèces. Ils poussent sous les Nothofagus qu’ils parasitent et sur lesquels ils provoquent ces tumeurs appelées « nœuds ». Le cyttaria hariotii est comestible mais n’a aucune saveur.

LICHENS

Les lichens sont des champignons qui ont adopté un mode de vie en symbiose avec les algues.

Les lichens comme bio-indicateurs: Bien que les lichens tolèrent une grande variété de conditions écologiques, ils sont cependant très sensibles à la pollution atmosphérique. Le fragile équilibre nutritionnel qui existe entre la micro algue et le champignon est facilement altéré par les polluants gazeux de l’air, entre autre SO2 et oxydes d’azote. C’est la raison pour laquelle ils ont été utilisés avec succès comme bio-indicateurs environnementaux dans les zones urbaines et suburbaines. Ils ont également été utilisés, pour leur lente croissance, pour dater le recul des glaciers (lichénométrie) mais aussi pour dater les monuments mégalithiques, comme les moaïs de l’Île de Pâques.


« C’est un chapitre merveilleux que la lutte que ces petits organismes livrent face à la formidable puissance des hautes montagnes, ce qui nous permet de trouver leurs croûtes colorées y compris sur les roches les plus élevées. Ils peignent de couleurs vives la pierre morte et s’élèvent comme les premières et dernières sentinelles de la vie, éveillant notre chaleureux intérêt » (C. Schroeter)


La nature est un patrimoine commun à tous les hommes. Admirez-la, protégez-la. Ne coupez pas inutilement les plantes ou les branches que nous rencontrons lors de nos randonnées. Merci!

Blog

Publié

5 Reasons You Should Visit the Stunning Chilean Fjords

For those seeking to adventure to the most fascinating reaches of the globe, the Chilean fjords should be top of your travel list. Read More
Écrit par
Blog Patagonia
 

Voyages en Relation

Viajes relacionados
Viajes relacionados

Vous voulez plus d'information ?
sales@australis.com
+34 934 970 484