×
Complétez avec vous les informations et nous vous appelons immédiatement










×
 

Détroit de Magellan

À la fin du XVe siècle, les portugais découvrent et monopolisent le Cap de Bonne Espérance, ouvrant ainsi, la première voie maritime vers l’Asie et l’Océanie, source de richesse pour le commerce européen. Le portugais Fernand de Magellan ne réussit pas à convaincre le roi de son pays à constituer une flotte afin de chercher un passage vers l’Ouest, traversant l’Amérique. C’est finalement le roi espagnol Charles Quint qui accepte la proposition de Magellan en 1518. C’est le début du voyage le plus extraordinaire des explorations européennes à la découverte du monde.

À
la fin du XVe siècle, les portugais découvrent et monopolisent le Cap de Bonne Espérance, ouvrant ainsi, la première voie maritime vers l’Asie et l’Océanie, source de richesse pour le commerce européen.

Le portugais Fernand de Magellan ne réussit pas à convaincre le roi de son pays à constituer une flotte afin de chercher un passage vers l’Ouest, traversant l’Amérique. C’est finalement le roi espagnol Charles Quint qui accepte la proposition de Magellan en 1518. C’est le début du voyage le plus extraordinaire des explorations européennes à la découverte du monde.

Le 20 septembre 1519 la « Flotte des Moluques » part depuis le port de Séville sous les ordres de Magellan. À bord embarque un jeune italien, Antonio Pigafetta, qui nous laissa un récit de cette expédition qui partit d’Espagne avec 5 navires et 265 hommes et qui revint 3 ans plus tard à son point de départ avec 1 navire et 18 hommes, ayant réalisé le premier tour complet du globe.

Après avoir atteint le Brésil et exploré minutieusement le Río de La Plata, la descente vers le Sud et entre le 1 novembre 1520, dans un détroit que Magellan baptisé « Détroit de Tous les Saints » et qui par la suite fut rebaptisé « Détroit de Magellan ». Les terres vers le nord du détroit furent nommées « Terre des Patagons » (Patagonie) et celles du sud « Terre des Fumées » (Terre de Feu).

Cinq semaines plus tard, les 3 navires restant débouchèrent dans un vaste et nouvel océan d’eaux calmes, qui fut donc nommé “Mer Pacifique”. Magellan mourut lors d’un combat avec des indiens dans une île des Moluques et c’est son capitaine, Sebastián del Cano, qui ramena le reste de l’expédition en Espagne, après d’innombrables pénuries et difficultés. La voie maritime de l’Ouest était ouverte pour l’Espagne.

Entre 1557 et 1559, Juan Ladrillero, partant depuis Valdivia (Chili), fait avancer remarquablement la connaissance sur le Détroit de Magellan. Mais les ennemis de la Couronne Espagnole, les anglais, utilisèrent également le détroit. Le corsaire Francis Drake l’emprunta (1557-1578) pour semer la désolation dans les colonies espagnoles de la côte ouest de l’Amérique du Sud et il fut, au passage, le premier à mentionner le fait que la Terre de Feu était une île et non un grand continent qui arrivait jusqu’au Pôle Sud. Il réalisa également le deuxième tour complet du globe.

Les Espagnols, alarmés par l’impuni passage des anglais par le Détroit de Magellan, décident d’établir à cet endroit deux villes. Sarmiento de Gamboa, à la tête de cette expédition militaire et colonisatrice, embarque depuis Séville en septembre 1581 avec 23 bateaux et 3.000 personnes. Un an et demi plus tard, après de nombreuses avaries, il arrive finalement au détroit avec seulement 5 bateaux et 500 personnes. Près de la Pointe Dungeness (entrée est du détroit) est fondée la ville du « Nom de Jésus » et à environ 60 kms au sud de l’actuelle Punta Arenas, la ville du Roi Philippe.

Cette tentative de colonisation se transforma en un véritable désastre : les colons et les soldats des deux villes moururent de faim, au point qu’en 1587 le corsaire anglais Tomas Cavendish réussit à sauver un espagnol, un des quelques survivants de la tragédie. Les autres furent abandonnés à leur sort et l’Espagne renonça pour toujours à coloniser le Détroit de Magellan. Le site sur lequel s’édifia la ville du Roi Philippe fut rebaptisée par la suite « Port Famine », nom qui perdure encore aujourd’hui.

Durant les premières années du XVIIe siècle, les hollandais circulèrent à plusieurs occasions dans le Détroit, jusqu’à ce qu’en 1616 ils découvrent la route du Cap Horn. Depuis lors et pendant presque deux siècles, les bateaux à voiles de toutes nationalités préfèreront la route interocéanique du Cap Horn à celle du Détroit de Magellan. Quelques expéditions scientifiques célèbres, comme celle du Commodore Byron ou de Bougainville, passèrent par le détroit.

Les campagnes d’explorations hydrographiques anglaises de Parker King et Fitz Roy (entre 1826 et 1834) permettront de connaître très précisement les côtes du Détroit et des archipels patagoniens et fuégiens.

En 1843, le gouvernement chilien envoie le Commandant John Williams, à bord de la goélette Ancud, prendre possession du Détroit de Magellan et fonder la colonie de Fort Bulnes sur la pointe Santa Ana près du célèbre Port Famine. En 1848, le nouveau Gouverneur de la naissante colonie, José de los Santos Mardones, abandonne le Fort Bulnes à cause du manque d’eau douce et de l’inhospitalité du terrain. Le Gouverneur fonde ensuite la colonie de Punta Arenas (18 décembre 1848) environ 60 kms au nord, à l’endroit connu jusqu’alors comme Sandy Point.

À ses débuts, la nouvelle colonie de Punta Arenas n’est autre qu’un poste militaire où sont envoyés des prisonniers condamnés à des peines de prison. Quelques colons s’y installent peu à peu, jusqu’à ce qu’en 1851 une mutinerie de la garnison militaire réduise brutalement la population de 436 à 86 habitants. Mais le dynamisme de ses habitants, l’exploitation des gisements carbonifères, la chasse des otaries et l’extraction du bois, font renaître la ville. De plus, un lent mais constant mouvement migratoire de chilotes, suisses, espagnols, français et autres, contribue au développement d’une petite ville florissante (150 habitants en 1853, 805 en 1870, 1095 en 1878 et 7000 en 1898).

À la fin du 19e siècle jusqu’à l’ouverture du canal de Panama (1914), le Détroit de Magellan regagna de l’importance en tant que principale voie de navigation entre les océans Atlantique et Pacifique. Punta Arenas se transforme en un port cosmopolite, siège de tous types d’échanges, d’affaires et de trafics. Avec l’ouverture du canal de Panama, le Détroit a perdu en grande partie son importance comme voie de navigation internationale et cette situation perdure plus ou moins jusqu’à aujourd’hui.

À partir de 1877, avec l’introduction de l’élevage de moutons sur les deux rives du Détroit, se développe un intense cabotage régional et s’établissent de nombreuses fermes ou exploitations de bétails, généralement sur les côtes.

La découverte de pétrole, d’abord en Terre de Feu (1945) puis dans les eaux du Détroit de Magellan, donne naissance à une importante industrie qui rebondit à partir des années 1980 avec l’exploitation de gisements de gaz et sa transformation en méthanol. Ces activités donnèrent, dans une certaine mesure, une nouvelle vie à la navigation par le Détroit de Magellan. Actuellement, près de 1.500 bateaux traversent le Détroit chaque année et une cinquantaine de bateaux de croisières arrivent chaque été dans la ville de Punta Arenas.

Blog

Publié

Unmissable Chile Vacation Packages in Magallanes Region

Comprising the very southern stretch of Chilean Patagonia, the Magallanes Region is an area of outstanding natural beauty and contains some of the most fragile habitats in the world. Visit this dazzling landscape of evergreen rainforest, shimmering fjords and towering mountains on Chile vacation packages and discover some of the...
READ MORE
Écrit par
Blog Patagonia
 

Voyages en Relation

Viajes relacionados

Fjords de la Terre de Feu

Punta Arenas - Ushuaia | 4 Nuits
À partir de US$ 1.565
Viajes relacionados

Route de Darwin depuis Punta Arenas

PUNTA ARENAS - USHUAIA - PUNTA ARENAS | 8 NUITS
À partir de US$ 2.817
Vous voulez plus d'information ?
sales@australis.com
+34 934 970 484